Les initiatives autour de la laine française

Les initiatives autour de la laine française

Si la France compte de nombreux cheptels ovins sur son territoire, ils sont en grande majorité élevés pour leur lait et leur viande et très peu pour leur laine. Cependant, cette fibre regorge de propriétés plus intéressantes les unes que les autres. Or depuis la révolution textile et l'arrivée, notamment, de nouvelles fibres telles que le polyester, l’exploitation de la laine en France a diminué très fortement. Aujourd’hui, plus de 80 % de la production de laine tondue en France est vendue en Chine, dans les usines de textile.

Pour autant, depuis quelques années, un mouvement militant semble émerger auprès de plusieurs marques, prônant le Made in France, et la valorisation de fibres naturelles et locales, notamment la laine.

Laissez-nous vous présenter nos coups de coeur :

Le Mouton Givré et son sac isotherme en laine !

Un sac isotherme en laine ? Oui, oui, vous avez bien lu… Aussi givré que cela puisse paraître, la laine isole aussi bien du chaud que du froid !

Le projet Le Mouton Givré est né en 2019 de la rencontre du secteur agricole et du monde de la couture. Allier la laine et le chanvre, leur permet d’agir en faveur d’un réel patrimoine, de la sauvegarde d’un savoir faire et permet également de sauver et de créer de nouveaux emplois. En effet, dans le soucis d’une production éco-responsable et dans l’idée de respecter l’environnement et l’humain, Cinthia et Elodie, les deux fondatrices, ont fait le pari de ne travailler qu’avec des éleveurs et des petites exploitations, laissant leurs moutons vivre en extérieur. Cela leur permet d’obtenir une laine française, plus douce et moins sale, qu’elles récoltent elles-même.

Toujours dans le soucis du détail, cette laine est lavée avec aucun produit chimique : seulement de l’eau chaude, du savon biologique et du bicarbonate de soude. Comme elles le disent, et cela est valable pour toutes les étapes de création de leur produit, «je le fais bien ou je ne le fais pas ».

Ainsi, en favorisant un circuit court et une valorisation de la laine et des savoir-faire français, l’équipe du Mouton Givré, en plus de proposer un produit totalement innovant et naturel, s’inscrit dans une dynamique de mise en avant de la laine française. 

Troupe de moutons Loulenn

L’industrie textile

Lorsque l’on pense laine, on pense très facilement au pull tricoté par mamie. Souvent associé aux températures froides, pas très jolie… Il n’en est rien ! Les marques débordent d’ingéniosité et de créativité pour nous proposer des produits esthétiques et riches de valeurs durables et éthiques. Petit tour d’horizon de marques qui se sont lancées dans la valorisation de la laine française.

Le Slip Français et son pull Ludo, en laine tricolore 

Le Slip Français, une marque qui s’est fait connaître en vendant à ses débuts exclusivement des slips, a développé son offre et propose maintenant des collections mode de la tête aux pieds. Comme le dit son nom, le Slip Français, est français et fier de l’être ! Ils mettent en avant leur production locale par cette phrase, qui sonne comme un slogan : « Où que vous soyez en France, à moins de 250km, un atelier confectionne des produits Le Slip Français. »

Un engagement fort qui s’inscrit dans leurs valeurs de soutenir l’emploi et de valoriser le savoir-faire local des régions françaises, avec un réel respect de l’environnement. 

Afin de s’inscrire encore plus dans cette dynamique de valorisation, le pull LUDO a été créé. Pour fabriquer ce pull avec de la laine 100% française (de la laine mérinos de Provence, plus précisément), le Slip Français a pour volonté de revaloriser cette industrie qu’est la filière lainière, et ses troupeaux de moutons (les plus grands d’Europe !). 

Et pour ancrer cette ambition, le Slip Français s’est associé au Collectif Tricolor dont l'objectif est de retricoter la filière laine en France, c'est à dire accompagner tous les acteurs et les savoir-faire du territoire autour de la laine, des éleveurs jusqu’aux distributeurs en passant par le peignage, le tissage… Le tout, made in France :-)

Saint James, qui a fait de la production locale son cheval de bataille

Basé dans la Manche, à la frontière entre la Normandie et la Bretagne, Saint James doit son nom à son village depuis 1889, année de l'exposition universelle où le monde entier a découvert la Tour Eiffel. 

Mais revenons à nos moutons... En 1889, Saint James se lance dans la confection et la commercialisation de son fameux "chandail marin". Et nous laisserons Saint James vous raconter l'histoire du fameux chandail... 100 ans plus tard, après la guerre et avec l'arrivée d'une troisième semaine de congés payés, la marque devient "leader français de la maille marine". 

Ici et là, ils invitent des marques à collaborer avec eux, dont Le Slip Français bien sûr. Des pièces iconiques, gages de qualité qui célèbrent fièrement le patrimoine français. 

Plus de 130 ans plus tard, malgré quelques remous, l'atelier labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant depuis 2012, est toujours debout et vend ses chandails partout dans le monde. 

Notre ADN n’a pas changé depuis les origines : l’essentiel dans ce que nous faisons et dans ce qui sort de nos ateliers est de ne rien renier de ce que nous sommes, et de ne transiger en rien sur la qualité." Luc Lesénécal, Président 

Comme le Slip Français, Saint-James est membre actif du Collectif Tricolor depuis 2020. 

Traitement de la laine

Laines paysannes, la rencontre entre un éleveur et une tisserande

L'aventure Laines Paysannes est né de la rencontre de Paul, éleveur de brebis, et d’Olivia, tisserande et lainière. Sur leur envie commune de valoriser les laines locales qui sont de précieuses ressources agricoles et artisanales, ils ont entrepris la création d’une petite filière locale afin de vivre d’une activité qui fait sens, en travaillant main dans la main avec des éleveurs, des tondeurs, des filateurs… Ils se rendent ainsi tous les ans, à la période de la tonte, de fermes en fermes afin de récolter les plus belles laines locales dans le but de créer des produits qui accompagnent le quotidien pendant des années. Laines Paysannes a ainsi développé une gamme Maison et Habits, afin de proposer une belle diversité de produits qui colle à leur engagement : semer une mode libre, transparente et poétique.

Leur entreprise se résume aujourd'hui en trois points :

  1. Authentique : avec la volonté de collaborer avec la nature
  2. Simple : le choix d'une matière qui se suffit à elle même
  3. Obstinée : ils s'engage à faire bouger les lignes

Leurs gammes de produits en laine, s'étends de la mode, pulls, écharpes ou encore des bonnets, jusqu'au bien-être à la maison avec des tapis, plaids et des oreillers ! Le tout conçu en laine de mouton française, locale et traçable, à un prix juste et transparent.

Traille.co et son innovation au service de la laine

Dans l'optique de revaloriser cette laine trop délaissée, TRAILLE a créé de concert avec le CETI (Centre Européen des Textiles Innovants) une ouate isolante pour rembourrer les vêtements, en plaçant toujours l'innovation au centre de leurs recherches.

L’objectif et de transformer la laine afin d’en créer un produit non tissé et assez solide pour concurrencer les ouates en polyester qui inondent le marché. Pour ce faire, ils mélangent la laine avec de l’amidon de maïs. Le mélange est ensuite cardé (peigné) puis passé au four où l’amidon de maïs fond pour lier toutes les fibres, permettant de solidifier le produit tout en gardant son gonflant, magique non ?

Avec ce projet, ils proposent une alternative à l'industrie textile polluante et mondialisée à laquelle on est habitué et où les déchets sont monnaie courante. Traille.co valorise la laine produite en suivant la tradition basco-béarnaise, en harmonie avec la nature, c’est à dire pas d'élevages intensifs, seulement des troupeaux de petite taille et des bêtes élevées au grand air !

Leur mot d’ordre : élaborer des matériaux innovants issus de la plus belle des ressources : celle qui existe déjà ! En s’inscrivant dans ce schéma de consommation circulaire, c’est un réel engagement écologique qui permet de concurrencer les industries polluantes et dévastatrices qui nous semblent aujourd’hui indispensables. Un espoir et de nouvelle perspectives naturelles s’offrent alors à toutes ces activités.

Différentes étapes de la laine

Et Loulenn dans tout ça ? 

Au delà de valoriser la laine française, nous avons à coeur de faire découvrir à tout un chacun combien il est bon de dormir sous une couette contenant un garnissage en laine, plutôt qu'en plume ou pire, en synthétique. Notre laine est cardée avec une technique bien spécifique, qui rend la couette extrêmement légère, thermorégulatrice, naturellement anti-acarien et offre avec une rapidité déconcertante, la juste dose de chaleur tout au long de la nuit. 

Fièrement accompagné par un fabricant pour la confection de nos couettes, qui comme Saint James, est labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant, nous soutenons l’insertion sociale par l’emploi en collaborant avec deux ESAT en Occitanie (établissement d’aide par le travail pour personnes porteuses de handicap) pour la confection de nos oreillers. 

Comme toutes ces belles marques citées ci-dessus, nous voulons prouver qu'il est possible de valoriser cette merveilleuse fibre qu'est la laine française, en abondance, et que nous pouvons fabriquer, innover en France des produits de grande qualité tout en soutenant les savoirs-faire à l'intérieur de nos frontières. 

Il n'y a plus qu'à tricoter le fil ! 

Sous la plume de Lou-Ann

Retour au blog