L’éco-participation, essentielle pour le recyclage du mobilier

Vous avez sûrement tous déjà vu sur l’étiquette de votre dernière machine à laver ou de votre oreiller un + 0,18€ ou encore un + 2€ d’éco-participation. Mais savez-vous seulement à quoi cela correspond ?

Le label éco-mobilier et son objectif zéro déchets

Chaque jour, ce sont des milliers d’objets qui se retrouvent enfouis dans la nature, car en fin de vie, trop abîmés ou encore remplacés. Jusque fin 2011, rien n’était mis en place pour valoriser ces déchets et c’est près d’un meuble sur deux qui était enfoui ! C’est alors que 24 fabricants et distributeurs de meubles se regroupent pour fonder Eco-mobilier. Un organisme à but non lucratif, ayant pour objectif d’organiser une filière de collecte du mobilier usagé, en les réutilisant, les recyclant ou encore en à travers la valorisation énergétique afin de limiter l’enfouissement de déchets, et pour à long terme, supprimer les déchets issus de l’ameublement et de l’agencement.

ecomobilier label éco responsable recyclage meubles literie

Plusieurs objectifs se cachent derrière ce label, que l'on peut retrouver sur le site d'éco-mobilier : 

  • “Réduire l’impact environnemental des meubles
  • Détourner le mobilier et la literie usagés de la mise en décharge et viser le ZERO enfouissement
  • Atteindre les objectifs de recyclage et de valorisation énergétique fixés par les pouvoirs publics.
  • Faire adhérer les entreprises du secteur et mettre en place l’éco-participation, affichée et facturée à chaque consommateur lorsqu’il achète un meuble neuf.
  • Déployer sur tout le territoire des solutions de collecte du mobilier et de la literie usagés avec les collectivités, les distributeurs et les structures de l’économie sociale et solidaire (ESS), pour offrir au consommateur des solutions simples et accessibles lui permettant de se défaire de ses meubles usagés.
  • Encourager le don et le réemploi du mobilier usagé, en partenariat avec les acteurs de l’économie sociale et solidaire.
  • Soutenir la recherche pour accompagner l’éco-conception et trouver de nouveaux débouchés aux produits et matières issus du recyclage.
  • Favoriser l’engagement de tous via des actions de communication et de sensibilisation” 

Un label financé par une éco-participation

Fondé en décembre 2011, le label est agréé par le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie en décembre 2012 et l’est encore aujourd’hui jusqu’en 2023 ! Si le label concernait au début seulement les éléments d’ameublement et d’agencement, il concerne désormais également la literie (matelas, couettes, oreillers) !

literie oreiller recyclage éco-responsable naturel

Mais pour que le label Eco-mobilier fonctionne, il est nécessaire de mettre en place une éco-participation afin de le financer

Pour atteindre son objectif principal, qui est de réduire l’impact environnemental des meubles, le label fait appel à des associations et des entreprises partenaires. Ainsi, l’éco-participation permet de les financer.  

Mais comment est calculée l’éco-participation ?

L’éco-participation est calculée en fonction du poids, du type de produit et des matériaux qui le constituent ! Ainsi, une armoire en bois n’aura pas la même éco-participation qu’une tringle à penderie. A noter que pour la literie, cette éco-taxe est calculée en fonction de la largeur du produit. 

Elle est ensuite répartie à : 

  • 64% pour le financement du tri et du recyclage
  • 27% en soutien financier aux partenaires
  • 9% en frais de fonctionnement 

explication montant éco-participation

A quels produits s'applique cette éco-taxe ?

Tout fabricant ou importateur de produits mobilier doit adhérer à eco-mobilier, car il est considéré comme “metteur en marché”. Ainsi, toute entreprise mettant à disposition sur le marché des produits d’ameublement ou d’agencement doit verser une cotisation à eco-mobilier et indiquer clairement sur tous les supports de vente, le montant de l’éco participation. 

En revanche, l'entreprise est libre de confier ou non ses produits à l’éco-organisme lorsqu’ils sont en fin de vie. En effet, s’il souhaite s'occuper lui-même de la filière de recyclage de ses produits lorsque ceux-ci arrivent au terme de leur utilisation. 

On retrouve alors l’ameublement de salle de bain, de bureau, de cuisine, de chambres à coucher, de salons et de pièces à vivre, de puériculture, de bricolage, décoration, jardin et loisirs, la quincaillerie et les rangements et les aménagements (placards, dressings…), sans oublier la literie ! 

 

Qui paye l’éco-participation ?

La charge de l’éco-participation (les +0,18€ par exemple, présents sur l’étiquette du produit), qui est reversée par la suite au label eco-mobilier afin de financer le recyclage des produits d’ameublement en fin de vie, est à la charge du "metteur en marché". 

Ainsi, cela permet de développer le label éco-mobilier à travers la France, et aujourd’hui, ce sont plus de 5000 solutions de collecte sur le territoire (bennes spéciales en déchetterie, entreprises qui récupèrent leurs produits etc) et plus de 420 associations et entreprises d’insertion engagées pour la réutilisation et le réemploi qui font parties du réseau. 

Une fois collectés, les produits sont alors triés et transformés en matière première recyclée ou en source d’énergie. 

Ainsi, en agissant dans ce sens, le label permet de participer concrètement à la préservation des ressources et à produire moins de déchets. 

En quelques chiffres, le label éco-mobilier, c’est en 2011 (année de création) 23% de mobiliers recyclés, quand en 2017 c’est plus de 90% ! 

Que faire de son mobilier usagé ?

En bref, avant de jeter vos vieux meubles vous pouvez : 

  • les repeindre, changer des boutons, ajouter des vitres ! Leur donner une seconde vie tout en gardant leur charme
  • les donner à des proches ou à des associations comme Emmaüs, des recycleries ou encore des ressourceries

Si votre mobilier est en trop mauvais état, rendez-vous en déchèterie, certaines sont équipées de bennes spécifiques au label ! Renseignez-vous afin de trouver la plus proche de chez vous.

Enfin, certaines enseignes organisent des journées spéciales de collecte, en partenariat avec éco-mobilier, d’autres récupèrent leurs mobiliers lorsqu’ils sont en fin de vie.

L’éco-participation c’est le maillon qui permet de préserver les ressources de notre planète en valorisant 100% des meubles usagés !