Comment rendre sa chambre plus saine en 5 étapes ?

Nous passons environ 2800 heures par an dans notre chambre, que ce soit pour y dormir, s’y reposer, y jouer pour les plus jeunes. Il est donc essentiel de bien s’y sentir, notamment afin d’optimiser son sommeil. En effet, depuis quelques années, les français cumulent ce que l’on appelle une “dette de sommeil”. C’est à dire que nous ne dormons pas assez en semaine et que notre corps, pour se reposer, rattrape ce temps durant le weekend, en nous faisant dormir plus. 

L’environnement dans lequel on se trouve influe directement sur la qualité de notre sommeil. C’est pourquoi, prendre soin de soi et de cette pièce dédiée au sommeil est primordial. 

Nous vous livrons 5 conseils à mettre en place afin de rendre votre chambre la plus saine possible !

1. Aérer sa chambre

S’il y avait un conseil à retenir et à appliquer quotidiennement ce serait celui-ci : aérer sa chambre. 

Essentielle et pourtant souvent délaissée, cette action permet d’obtenir un espace propre et ventilé, de renouveler l’air dans la chambre et de prévenir le développement des bactéries. En effet, il faut savoir que les acariens craignent le froid, l’air et la luminosité ! Ainsi, une chambre sombre, chaude et jamais aérée est l’endroit propice au développement de ces petites bêtes, que l’on associe souvent à la présence de moquette ou de literie en laine par exemple, alors qu’il n’en est rien ! 

rideaux naturels aération chambre saine

Le temps d'une douche ou d'un petit déjeuner, mettre en place un rituel d’aération d’une dizaine de minutes chaque matin aide à renouveler l’air et empêcher la prolifération des acariens. 

A noter qu’une chambre trop chaude (température ambiante supérieure à 18°C) est défavorable à un sommeil de qualité. En effet, un chauffage trop élevé assèche l’air, provoquant une irritation des muqueuses et crée des difficultés respiratoires. C'est d'ailleurs ce que l'on ressent souvent lors des nuits les plus chaude de l'été. 

2. Bien choisir sa literie

Bien choisir son mobilier et plus spécialement sa literie est essentiel. Vous êtes-vous rendus compte que nous sommes constamment entourés de substances particulièrement nocives pour l’organisme ? Que ce soit dans les produits que nous ingérons, les produits d’hygiène, d’entretien… et aussi dans notre literie ! Le synthétique tient une place de choix, et ce n’est pas la meilleure des nouvelles. 

Fort heureusement, de plus en plus d’initiatives naturelles voient le jour et proposent des alternatives totalement saines pour notre quotidien. 

Exemple d’un cas précis : le choix de votre couette. Le synthétique est une matière peu respirante, c’est donc l’endroit idéal pour le développement des acariens. Pour y remédier, mieux vaut privilégier une matière naturelle comme la laine qui, elle, est isolante, et a la particularité de pouvoir absorber notre humidité corporelle, c'est-à-dire qu’elle ne fait pas transpirer. Ainsi, les acariens, qui adorent les endroits humides, ne vont pas s’y développer. Cette faculté qu'a la laine de capter les odeurs et l'humidité lui permet aussi d'avoir moins besoin d'être lavée. Il est nécessaire malgré tout de nettoyer sa couette au minimum une fois par an. 

couette en laine naturelle saine écologique

Il en est de même pour ses draps. Ces derniers sont les premiers foyers d’infection de la chambre. En effet, ils sont plus que propices au développement des acariens. Pour prévenir ce fléau, changer ses draps toutes les deux semaines, ainsi que les secouer tous les matins pour se débarrasser des allergènes. Et contrairement aux idées reçues, un lit fait, n’est pas sain ! Comme nous vous l’avons déjà dit plusieurs fois dans cet article, les acariens adorent le chaud, le noir et l’humidité. Enfermés sous une couette, ils se feront donc une joie de se développer… Pour éviter d’avoir une chambre désordonnée, vous pouvez replier la couette sur le bout du lit, ce qui lui permettra de respirer !

3. Limiter la présence des appareils électroniques

Smartphones, ordinateurs, télévisions, tant d’appareils à écran qui stimulent le cerveau et diffusent de la lumière bleue. Si elle est naturellement présente dans les rayons du soleil, permettant de stimuler notre cerveau et de le tenir éveillé, une exposition trop intense face à ces rayons peut devenir nuisible à l’organisme. 

En effet, ces rayons bleus étant naturellement présents dans la lumière du jour, ils ont habitué notre cerveau à être actif en leur présence. 

De ce fait, rester tard le soir devant les écrans de télévision, de son smartphone ou encore de son ordinateur engendre une sur-stimulation cérébrale, augmente les quantité d’hormone de stress dans l’organisme, réduit la production de mélatonine (hormone du sommeil) et dégrade de manière signifiante la qualité du sommeil, ainsi que les cycles veille-sommeil. 

Limiter les appareils électroniques dans les chambres est également un bon moyen d’améliorer la qualité de son sommeil et de rendre sa chambre saine. Les appareils électroniques envoient des ondes électro-magnétiques qui affectent le système nerveux et qui empêchent de dormir de façon efficace. 

L’idéal est de réduire la présence de prises branchées au niveau de la tête, notamment si l’on est sujet aux insomnies et à la fatigue au réveil. S’il n’est pas possible de faire autrement, débranchez-les à l’heure du coucher et limiter les écrans au moins 1 heure avant de dormir offre un sommeil de meilleure qualité. Des gestes simples qui permettent d’améliorer considérablement la qualité de votre sommeil. 

4. Garder sa chambre propre et saine

Cela peut sembler surprenant, mais une chambre propre et bien rangée permet d’optimiser notre sommeil. Mais comment cela se fait-il ? 

Se coucher l’esprit reposé et serein, est la clé d’un sommeil efficace et réparateur. Or, un espace trop encombré de mobilier influe sur notre esprit de manière négative. En effet, cela a un effet miroir sur notre esprit. L’encombrement de la chambre se répercute directement sur ce dernier et retarde l’endormissement. 

miroir chambre plantes

Idem pour la propreté des lieux. C'est un point auquel il est important de prêter attention. Le choix des produits d'entretien utilisés est également primordial, en effet, des produits toxiques dégagent des substances irritantes. L'idéal reste l'usage de produits d'entretien basiques tels que le savon noir, le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude… Avec peu de produits, vous pourrez tout nettoyer ! Bons pour la planète, le corps et le porte-monnaie. 

5. Une touche de nature, pour un air plus pur

Une autre astuce afin de rendre sa chambre saine : les plantes*. En effet, nombre d’entre elles ont des vertus dépolluantes et permettent d’améliorer, de manière considérable, la qualité de l’air. Des plantes telles que la lavande, l'aloe vera, le lierre ou encore le palmier aréca, au-delà d’apporter une touche de verdure et un style de décoration frais, peuvent servir de purificateurs d’air naturels tout en bénéficiant de vertus relaxantes. 

chambre naturelle plantes vertes saine

Certaines plantes tiennent également le rôle de rafraîchisseurs naturels. Poussez la climatisation à fond n’est pas forcément ce qu'il y a de mieux pour l’environnement. L’aloe vera, les palmiers bambou ou encore les figuiers pleureurs ont la faculté d’absorber la chaleur de leur environnement et peuvent même émettre de l’oxygène qui permet de baisser la température de la pièce.

Enfin, à la question " Que portez-vous pour dormir ? " la meilleure réponse fut celle donnée par Marilyn Monroe dans les année 50 : " Chanel n°5". Un excellent moyen de bannir une fois de plus le synthétique de vos nuits ! 

 

* Contrairement aux idées reçues, mettre des plantes dans sa chambre est sans risque d'intoxication. Les plantes respirent grâce à un mécanisme de photosynthèse (grâce à la lumière). Ainsi, le jour elles absorbent le CO2 présent dans l'air pour rejeter de l'oxygène, et la nuit le phénomène s'inverse, sans le moindre danger. La quantité de CO2  rejetée est bien plus infime que celle d'un chat ou d'un chien, ou encore de nous, humains. 

 

Sous la plume de Lou-Ann